Agenda

Septembre

Cégep de Matane - Toutes nos félicitations à l'enseignant Tommy Guénard pour sa nomination comme finaliste au Prix d'histoire du Gouverneur général

Mardi 22 septembre

Chaque année, depuis 1996, le Prix d'histoire du Gouverneur général pour l'excellence en enseignement rend hommage à six projets d'enseignement de l'histoire canadienne se démarquant par leur approche novatrice à travers le pays. Tommy Guénard, enseignant en histoire au sein du programme Sciences humaines offert au Centre matapédien d'études collégiales (CMEC) d'Amqui depuis vingt ans, a eu la joie, cet été, de découvrir qu'il faisait partie des finalistes grâce à un projet pédagogique interactif et apprécié des étudiants autour de la généalogie, mis en place il y a une dizaine d'années.

Vulgariser l'histoire pour intéresser la communauté étudiante

« Je cherchais une façon de raccrocher les étudiants à leur histoire nationale. Certains arrivent parfois avec un désintérêt dans ce domaine. Je voulais leur montrer, grâce à cette initiative autour de la généalogie, combien leurs propres ancêtres avaient contribué à forger l'histoire du Québec. J'ai été très touché en apprenant que des étudiants avaient proposé eux-mêmes ma candidature à ce prix. J'étais heureux de constater qu'il s'agissait de leur propre initiative. C'est venu conforter la pertinence de cette activité pédagogique qui permet le développement du sentiment d'appartenance et de fierté et vient attiser la curiosité de ces jeunes adultes envers les bâtisseurs de leur propre pays, à l'origine des fondations de la société actuelle. J'essaie toujours de vulgariser l'histoire d'une manière ou d'une autre, pour rendre mes cours plus intéressants », a commenté l'enseignant, en évoquant d'autres projets appréciés de ses élèves comme l'analyse ludique de films historiques, à la recherche d'anachronismes. À la suite de cette première approche, c'est à lui qu'est revenue la tâche de finaliser son dossier final, en fournissant quelques exemples de travaux déjà réalisés et en expliquant les détails du projet.

Remonter le plus loin possible dans l'arbre généalogique

Si Tommy Guénard est parvenu, cet été, à figurer aux côtés des seize finalistes canadiens du Prix d'histoire du Gouverneur général pour l'excellence en enseignement, annoncés publiquement à la fin du mois d'août par la Société Histoire Canada, c'est grâce à l'expérience d'apprentissage originale encourageant la recherche historique et l'utilisation des archives qu'il a mise en place il y a près de dix ans en collaboration avec la Société d'histoire et de généalogie de la Matapédia. L'activité pédagogique consiste, au cours d'une session, dans le cadre d'un cours sur les fondements historiques du Québec contemporain, à demander aux étudiants de choisir l'une des branches de leur famille et de remonter le plus loin possible dans l'arbre généalogique de cette dernière, parfois jusqu'à la Nouvelle-France. Des liens sont alors effectués avec l'histoire du Québec et du Canada, dans des domaines aussi variés que la démographie, l'histoire économique, sociale et politique, ou encore la constitution de cartes illustrant les courants migratoires.

Des découvertes inédites et un cadeau aux grands-parents

« Parfois, certaines personnes parviennent à remonter jusqu'à des ancêtres en Normandie et à suivre leurs pérégrinations de l'Île d'Orléans jusque dans la Matapédia, en passant par L'Islet et d'autres endroits sur la rive sud. Il y en a même qui ont eu la stupeur de dénicher des seigneurs au sein de leur famille, d'autres qui se sont trouvé des ancêtres en Nouvelle-Écosse, d'autres encore qui sont parvenus à découvrir le nombre d'arpents de terre cultivés par leurs aïeux. Quelques étudiants ont profité aussi de l'anniversaire de mariage de leurs grands-parents pour leur offrir en cadeau le fruit de leurs recherches, comme un legs familial, ce qui a permis de renforcer les liens entre les générations, en sollicitant la mémoire des plus anciens pour compléter le travail », a expliqué l'enseignant d'Amqui, en regrettant la disparition de nombreuses archives à l'époque de la domination anglaise.

Les lauréats dévoilés à l'automne

Tommy Guénard figure parmi les seize équipes de finalistes sélectionnées cette année pour leur travail exceptionnel dans le domaine de l'enseignement de l'histoire canadienne, aux côtés de personnes travaillant en Alberta, en Ontario, en Colombie-Britannique, au Nouveau-Brunswick et au Manitoba. Il est le seul représentant de l'Est-du-Québec en compagnie de Rémi Lavoie, de l'école Paul-Hubert de Rimouski. Les lauréats de cette nouvelle édition du Prix d'histoire du Gouverneur général seront annoncés durant l'automne.

Chaque année, pour la catégorie de l'excellence en enseignement, le prix rend hommage à six représentants du corps enseignant honorés pour leur approche novatrice dans le domaine de l'histoire du Canada. Ces lauréats recevront un prix de 2 500 $ chacun, une bourse de 1 000 $ pour leur établissement d'enseignement ainsi qu'un voyage à Ottawa pour assister à la cérémonie officielle en présence de la Gouverneure générale Julie Payette.

Les communautés collégiales du Cégep de Rimouski, du Cégep de Matane et du CMEC tiennent à adresser leurs félicitations à cet enseignant dévoué du CMEC ayant réussi à captiver ses élèves par son approche pédagogique de la généalogie, lui souhaitent le meilleur pour la suite et se réjouissent de voir son initiative figurer parmi les projets d'enseignement ayant retenu l'attention de la Société Histoire Canada.

Le Centre matapédien d'études collégiales est rattaché au Cégep de Matane et au Cégep de Rimouski. En plus des programmes préuniversitaires Sciences humaines et Sciences de la nature, le CMEC propose les programmes techniques Gestion de commerces et Techniques de physiothérapie.

Novembre

Auditions pour l'École de danse contemporaine de Montréal

22 janvier 2021
Lieu:
École de danse contemporaine de Montréal
Site Internet:
Informations:

L'École de danse contemporaine de Montréal organise annuellement des auditions en vue de recruter les jeunes talents qui intégreront le programme supérieur en danse interprétation (DEC 561.BB en partenariat avec le cégep du Vieux-Montréal).

 

Le processus d'audition se déroule en deux étapes :

1/ Audition préliminaire :
Inscription en ligne avant le 22 janvier 2021 à 17 h (heure de l'Est du Canada).
Uniquement par vidéo pour l'ensemble des candidatures
Préparer sa vidéo d'audition : voir le détail des exercices à intégrer
Un lien vidéo (Youtube, Vimeo...) sera à transmettre via le formulaire d'inscription.

2/ Audition finale :
Sur invitation seulement : 5-6-7 mars 2021 à Montréal
École de danse contemporaine de Montréal
Édifice Wilder-Espace Danse
1435, rue De Bleury - suite 600
Montréal (Québec) H3A 2H7
Canada

Frais d'inscription à l'audition : 50 $ CAD (approx. 33€)

Ressources :

INSCRIPTION avant le 22 janvier 2021

À propos de l'EDCM :

Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l'École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) se positionne comme un centre d'excellence dans le milieu des arts de la scène au Canada. Reconnue pour l'avant-gardisme et la rigueur de son enseignement, l'EDCM se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l'émergence de nouveaux courants. Depuis sa fondation en 1981, elle a formé plus de 350 danseurs interprètes professionnels qui s'illustrent sur les scènes nationale et internationale. L'EDCM, établissement d'enseignement affilié au cégep du Vieux Montréal est accrédité par le ministère de l'Éducation et de l'enseignement supérieur du Québec et soutenu par Patrimoine Canadien.

Photo : Julie Artacho / Interprète : Justine Dagenais-de Montigny

Décembre

Le spectacle Les danses de la mi-chemin 2020 en webdiffusion

Du 10 au 15 décembre 2020
Lieu:
en webdiffusion
Site Internet:
Informations:

L’École de danse contemporaine de Montréal présente en webdiffusion Les danses de la mi-chemin, mettant en scène ses étudiants de deuxième année. À mi-parcours de leur formation artistique, les interprètes présenteront des œuvres originales.

Direction artistique : Lucie Boissinot

Chorégraphie originale : Aves de José Navas

 

Équipe créative :

  • Direction des répétitions : Anne Le Beau
  • Éclairages : Stéphane Ménigot
  • Costumes : Ève-Lyne Dallaire, Noémi Paquette


Interprètes :

  • Distribution A : André Abat-Roy, Meihan Carrier-Brisson, Aliénor Chamoux, Chanel Cheiban, Maéva Cochin, Clémence Dinard, Mara Dupas, Anna Duverne, Rony Joaquin Figueroa, Carlos-Alexis Mendoza, Isabelle Sue Pilette, Jérôme Zerges
  • Distribution B : Nolwenn Duhaut, Aurélie-Ann Figaro, Débora Huynh, Nûr Khatir, Marianne Lataillade, Nils Levazeux, Marianne Murphy, Valentine Rousseau, Jérôme Tremblay-Lanthier, Zoé Uliana


Tarifs (taxes incluses) : 10$

  • Webdiffusions en direct jeudi 10 et vendredi 11 décembre 2020 à 19 h (1 billet permet d’obtenir un lien de visionnement unique et non transférable).
  • Webdiffusion en reprise (1 billet permet d’obtenir un lien non transférable valide du dimanche 13 au mardi 15 décembre inclusivement).

Billetterie :

  • en ligne
  • par téléphone au 514 525-1500
  • ou sur place Édifice Wilder-Espace Danse (rez-de-chaussée)


Partenaire de présentation : Tangente Danse

 

Photo : Julie Artacho | Interprète : Aliénor Chamoux

Découvrir l'École de danse contemporaine de Montréal

23 septembre 2020
Lieu:
École de danse contemporaine de Montréal
Site Internet:
Informations:

Le 23 septembre 2020 - L'École de danse contemporaine de Montréal invite les aspirants danseurs à découvrir les coulisses de la formation supérieure en danse contemporaine par l'intermédiaire de deux activités :

  • La journée portes ouvertes : samedi 14 novembre - en virtuel ou en présentiel
  • Les visites étudiants d'un jour : 6 dates en 2020-2021 - en présentiel

Interprètes néophytes ou experts ont l'occasion de vivre l'expérience d'un étudiant danseur de l'EDCM, une institution où toutes les activités visent au développement de l'interprète en danse, à la conquête du très large spectre des habiletés requises par la création chorégraphique actuelle.

Les participants en présentiel devront respecter un protocole sanitaire stricte mis en place par l'EDCM.

 

JOURNÉE PORTES OUVERTES

Samedi 14 novembre 2020

Option 1 :
- 9 h 30 à 10 h 45 : classe de maître
- 11 h 00 à 11 h 30 : séance d'information

Option 2 :
- 11 h 15 à 12 h 30 : classe de maître
- 12 h 45 à 13h15 : séance d'information

Option 3 :
- 14 h 00 à 15 h 00 : séance d'information virtuelle

Places limitées en présentiel

> Info+inscription 

 

VISITES ÉTUDIANTS D'UN JOUR

Cette activité permet d'observer des classes techniques et/ou des répétitions d'oeuvres en chantier auprès des chorégraphes invités et de faire la rencontre des étudiants et enseignants.

Dans un contexte de distanciation sociale et pour honorer les demandes de visites, ces événements se dérouleront sur des périodes de demi-journées, matin ou après-midi - au choix des participants.

Les dates : vendredis 23 octobre, 6, 13 et 20 novembre 2020, puis les 22 janvier et 26 février 2021.

> Info+inscription

 

À propos de l'École de danse contemporaine de Montréal
Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l'École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) se positionne comme un centre d'excellence dans le milieu des arts de la scène au Canada. Reconnue pour l'avant-gardisme et la rigueur de son enseignement, l'EDCM se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l'émergence de nouveaux courants. Depuis sa fondation en 1981, elle a formé plus de 350 danseurs interprètes professionnels qui s'illustrent sur les scènes nationale et internationale. L'EDCM est un établissement d'enseignement affilié au cégep du Vieux Montréal,  accrédité par le ministère de l'Éducation et de l'enseignement supérieur du Québec et soutenu par Patrimoine Canadien.



Note : événements sujets à changement.

 

Photo : Julie Artacho / Interprète : Evelynn Yan

Un étudiant du Cégep de Matane reçoit une mention spéciale au concours CégepBD

Mardi 24 novembre
Lieu:
Cégep de Matane
Site Internet:
Informations:

Le 29 octobre, un étudiant en 3e année de Techniques d’animation 3D et de synthèse d’images du Cégep de Matane, Anthony Técher, originaire de l’île de la Réunion, a eu l’honneur d’obtenir une mention spéciale à l’occasion de l’édition 2020 du concours CégepBD, initié par le Collège de Valleyfield en 1996 et qui a réuni cette année pas loin d’une centaine d’inscriptions. Il a été félicité pour son travail intitulé « Monsieur H », une bande dessinée de quatre planches traitant de la mélancolie moderne et de la sensation de perdre pied, une œuvre ayant vu le jour à l’occasion du confinement du printemps dernier.

Des compétences techniques développées au cégep
« Cela fait longtemps que je dessine, mais jusqu’ici c’était surtout sur du papier. Pour ce projet-là, j’ai pu me mettre à fond dans le dessin numérique et développer de nouvelles compétences acquises au cégep. Mon enseignant Maxime-Raphaël Cyr m’a permis d’améliorer ma technique et j’ai été initié aussi, dans les cours d’arts visuels de Mélanie Courcelles, à l’importance de la composition et l’utilisation du cercle chromatique. Sans ma formation au Cégep de Matane, je n’aurais jamais pu me sentir assez à l’aise en digital painting pour participer au concours », a expliqué l’étudiant, qui s’est démarqué aussi le mois dernier en figurant parmi les athlètes du mois, dans le domaine du basketball.

Malgré le contexte sanitaire ayant entouré l’édition 2020 du concours, 94 inscriptions ont été recensées par le Collège de Valleyfield, où les planches soumises ont été évaluées selon différents critères comme la qualité technique, les illustrations, la composition des éléments narratifs et l’originalité du scénario. Si l’étudiant matanais n’a pas figuré sur le podium, il est parvenu à recevoir néanmoins l’une des six mentions spéciales accordées par le jury, qui a aimé le « récit simple » du bédéiste ainsi qu’un « ton mélancolique soutenu par un dessin efficace et un design des personnages réussi ». Anthony a aussi été félicité par l’illustrateur Mathieu Benoit, responsable de l’activité, pour son « utilisation imaginative de la typographie et les couleurs choisies qui appuient l’ambiance claustrophobe » de son récit.
« Le confinement du printemps m’a permis d’avoir plus de temps pour me pencher sur ce projet. Ma copine, Zoé Marchal, qui étudie en Techniques d’intégration multimédia, m’a beaucoup aidé au niveau de l’histoire et du storyboard. Avant le confinement du printemps, la réalisation de la première planche, entre les heures de cours et les travaux à rendre, m’avait pris environ deux semaines. Après ça, j’étais capable d’en terminer une en trois jours. J’ai eu la chance d’avoir accès à des tablettes graphiques qui m’ont beaucoup aidé. J’ai surtout pris plaisir à travailler la texture de mes personnages et, bien que cela prenne énormément de temps et d’énergie, j’aimerais beaucoup continuer à dessiner après mon DEC, sur mon temps libre », a commenté l’étudiant, qui a célébré ses 18 ans au mois de septembre.

Plusieurs lauréats matanais
Avec la mention spéciale obtenue par Anthony fin octobre, le Cégep de Matane n’en est pas à son premier coup d’éclat réalisé à l’occasion de concours intercollégial de bande dessinée. En 2018 déjà, une diplômée en Techniques d’animation 3D et de synthèse d’images, Mélissa Doulouma, avait remporté la première place du concours, qui lui avait valu une bourse de 1 000 $. Deux ans plus tôt, elle était déjà montée sur la troisième marche du podium. En 2017 également, le Cégep de Matane avait fait parler de lui grâce à deux bédéistes récompensés à Valleyfield, Alexandra Blanchard-Hansen et Olivier Bolduc, des programmes de Techniques d’intégration multimédia et Techniques d’animation 3D et de synthèse d’images, qui avaient atteint la 2e et 3e place de la compétition. À noter que la 25e édition du concours CégepBD se tiendra en 2021.
Plus de détails sur le concours en se rendant sur le lien suivant : https://www.colval.qc.ca/index.php/activites-etudiantes/activites-socioculturelles/bd.

École de danse contemporaine de Montréal - Le spectacle Cru d'automne 2020 en webdiffusion

Du 17 au 22 décembre 2020
Lieu:
en webdiffusion
Site Internet:
Informations:

La série de spectacles Cru d'automne, présentée en webdiffusion par les interprètes de troisième année de l'École de danse contemporaine de Montréal, se veut un véritable incubateur pour la jeune création contemporaine. Les chorégraphes y présentent des oeuvres aussi distinctes qu'actuelles.

Direction artistique : Lucie Boissinot

Chorégraphies originales :

  • Charles Brecard - Chaînons Manqués
  • Riley Sims - where to put my wild wild vibrations
  • James Viveiros - Terpsichore

 

Équipe créative :

  • Direction des répétitions : Isabelle Poirier
  • Éclairages : Stéphane Ménigot
  • Costumes : Philippe Massé, Jonathan Saucier


Interprètes : Lou Amsellem, Pauline Ansquer, Elisa Barrat, Justine Dagenais-de Montigny, Sabrina Dupuis, Sophie Fekete, Lauren Fisher, Rose Gagnol, Klaudy Gardner, Adèle Garnier de Boisgrollier, Anny Gauthier, Mathieu Hérard, Gabrielle Kachan, Aaricia Laperrière Roy, Alexandre LeBlanc, Nikita Peruzzini, Ernesto Quesada Perez, Evelynn Yan

Tarifs (taxes incluses) : 10$

  • Webdiffusions en direct jeudi 17 et vendredi 18 décembre 2020 à 19 h (1 billet permet d'obtenir un lien de visionnement unique et non transférable).
  • Webdiffusion en reprise (1 billet permet d'obtenir un lien non transférable valide du dimanche 20 au mardi 22 décembre inclusivement).

Billetterie :

  • en ligne
  • par téléphone au 514 525-1500
  • ou sur place Édifice Wilder-Espace Danse (rez-de-chaussée)


Partenaire de présentation : Tangente Danse

 

Photo : Maxime Côté | Interprètes : Nikita Peruzzini, Sabrina Dupuis





Agenda


Novembre
Décembre



50e anniversaire des cégeps

Nouvelles récentes

Infolettre



Les partenaires du Portail