Nouvelles

Même en mode virtuel, les professeurs en Sciences humaines relèvent le défi : Sciences humaines en action, un colloque d'envergure au Cégep Garneau


20 avril 2021- L'humain au coeur des sciences, c'est le thème abordé lors de la 4e édition du colloque Sciences humaines en action qui a eu lieu le 7 avril dernier. Pour la première fois, le colloque se déroulait complètement en mode virtuel, ce qui n'a pas empêché un nombre record de participations.

 

Ce sont plus de 1 300 étudiants ayant un cours de Sciences humaines, ainsi que plusieurs professeurs et employés du Cégep qui ont participé à ce colloque d'envergure. Ces derniers ont pu choisir trois activités parmi la vingtaine offertes (conférences, tables rondes, discussions). Pour reprendre les mots d'un étudiant sur le sondage d'appréciation : « J'ai trouvé très intéressant que les sujets soient autant d'actualité. Il m'a été très difficile de faire un choix parmi les nombreuses conférences intéressantes proposées. Ceci m'a permis de découvrir de nouvelles facettes des sciences humaines. »

Des conférenciers rattachés à chacune des onze disciplines des Sciences humaines participaient à l'événement. Outre le fait d'apporter un regard nuancé et critique sur de nombreux domaines de l'actualité ou de permettre une relecture d'événements passés, le colloque visait également à mieux orienter les étudiants.

Les professeurs ont su tirer parti du mode à distance pour mettre la main sur des conférenciers qu'ils n'auraient pas pu avoir autrement. Ainsi, les étudiants ont eu la chance d'entendre un professeur de l'Université d'Alberta leur parler de la dépendance énergétique de cette province, de visiter les Archives nationales de France et d'entendre un témoignage qui devait demeurer anonyme vu les risques de stigmatisation.

En effet, les participants ont eu le privilège d'accueillir une personne qui se fait appeler Système D et qui souffre d'un trouble dissociatif de l'identité. Voici un commentaire du sondage sur cette dernière conférence : « J'ai adoré la conférence sur le trouble dissociatif de l'identité. Pouvoir entendre parler une personne possédant 10 personnalités et qui nous explique comment c'est de vivre avec ça est incroyable. J'aurais pu continuer à les écouter parler pendant toute la journée, j'avais plein de questions en tête. C'était la conférence la plus intéressante à laquelle j'ai assisté dans ma vie. »

Une autre conférence particulièrement appréciée est celle le Charles Demers, Directeur des Capitales de Québec. Une conférence intitulée S'accrocher à sa passion pour en faire une profession : Le management du sport! Ajoutez à cela, deux conférences pour favoriser la diversité culturelle comme celle de Fabrice Vil, conférencier inspirant qui a suscité une profonde réflexion pour faire suite au documentaire Briser les codes. De plus, une conférence sur le droit autochtone s'est révélée non seulement éclairante et « épanouissante » mais a aussi permis de découvrir la richesse de la musique autochtone, un moment fort de la journée selon des participants.

Pour voir la programmation complète, rendez-vous au lien suivant : https://www.cegepgarneau.ca/evenements/sha

Pendant les moments d'attente, des capsules étaient diffusées sur la page Facebook du programme de Sciences humaines. Les visiteurs ont pu voir un slam, le fruit du travail des profs des onze disciplines a été interprété par nul autre que David Goudreault, romancier, poète et performeur connu qui a également repris son vibrant hommage aux sciences humaines. Venaient ensuite, tout au long de la journée, des capsules d'étudiants artistes actuels ou passés issus des Sciences humaines dont Laurie Déchène qui a fait le camp de section de Star académie et Catherine Picard qui sont passées par La Voix. Il y en a du talent à Garneau! Pour visionner le slam et ces capsules, c'est ici : https://www.facebook.com/sc.hum.garneau

Le mot de la fin est tiré des commentaires reçus : « Les activités ont été les moments forts de cette journée puisque les conférenciers étaient passionnés par leur sujet. De plus, les étudiants et les professeurs étaient au rendez-vous, on constatait le réel intérêt des étudiants lors des périodes de questions. La situation actuelle fait en sorte que nous, les étudiants, n'avons pas la chance de voir beaucoup de monde, c'est pourquoi ce colloque est une réussite puisque nous avons eu la chance de sortir de notre routine habituelle. »

Pssst ! La prochaine édition se tiendra dans deux ans!



Les partenaires du Portail