Dossiers

Le potentiel des ressources éducatives gratuites


Par Élise Prioleau

Une nouvelle plateforme de ressources éducatives numériques (REN) a vu le jour à la fin de l’année 2021. Le Pavillon offre un répertoire de plus de 350 ressources pédagogiques collégiales et universitaires. C'est Collecto qui opérationalisera la plateforme, en collaboration avec le ministère de l'Éducation supérieur et ses partenaires.

Alexandre Enkerli, conseiller technopédagogique et chargé de projets chez Collecto

« La plateforme provient du constat selon lequel il y a de nombreuses ressources éducatives numériques en éducation supérieure. Le but est de mutualiser les ressources pour en optimiser l’accès et en favoriser le partage », explique Alexandre Enkerli, conseiller technopédagogique et chargé de projets chez Collecto.

Le Pavillon offre des liens vers une variété de contenus disciplinaires, de ressources pour aider les étudiants et les enseignants à réussir en contexte de formation à distance, de contenus pédagogiques ainsi que d’outils pour prendre soin de soi.
Il s’agit d’une initiative du ministère de l’Enseignement supérieur. Elle s’inscrit dans son Plan d’action numérique, qui prévoit notamment « soutenir l’acquisition et le développement de ressources éducatives numériques ». Le Pavillon vise à améliorer l’offre de ressources éducatives en ligne déjà existante, parmi lesquelles on retrouve entre autres la plateforme de ressources pédagogiques Ceres.

« Il existe différents sites de ressources pédagogiques en ligne qui ont chacun leurs fonctionnalités. Dans le cas de Pavillon, il s’agit d’une plateforme qui facilite la recherche de ressources en ligne. Il est également possible de proposer des ressources. Ce qui est important c’est que les différentes plateformes soient interopérables et qu’elles communiquent leur contenu entre elles afin de mutualiser l’ensemble des ressources. » 

Les artisans du projet
Collecto a été mandaté par le ministère pour héberger Le Pavillon, solliciter des ressources numériques, offrir du soutien technique et coordonner une table de concertation interordre dédiée au développement de la plateforme.

« On essaye d’insuffler une culture du consensus et de la collaboration. Notre travail sur la table de concertation a un potentiel extraordinaire, car il s’agit de mutualiser des ressources gratuites. Une pratique qui sous-tend une culture de la démocratisation de l’éducation et de la gratuité des contenus pédagogiques. Des contenus accessibles à tous les acteurs de la société québécoise et même à l’international », rapporte Alexandre Enkerli.

La table de concertation regroupe des membres du Bureau de coopération interuniversitaire (BCI), de la Fédération des cégeps, du Regroupement des bibliothécaires du collégial (REBICQ), la Fabrique REL, du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD), le Centre de documentation collégiale (CDC) et l'Association des collèges privés du Québec (ACPQ).

Si sa concrétisation a été accélérée par l’explosion de l’enseignement en ligne depuis 2020, le projet Pavillon ne date pas d’hier. « L’idée est venue du milieu collégial. Il y a eu une étude de faisabilité qui a été portée par la Vitrine technologie-éducation, qui travaillait depuis 2004 sur les ressources éducatives libres. L’étude a été réalisée en collaboration avec le CDC, le CCDMD et des acteurs universitaires. Elle a été déposée en 2020 au Bureau de la mise en œuvre du Plan d'action numérique », précise Alexandre Enkerli.

Une culture de la collaboration
« Il y a un rêve qui est partagé par les artisans de Pavillon. Celui d’un monde de la mise en commun et de la gratuité », comme l’évoque Alexandre Enkerli. Les ressources libres et gratuites permettent de délocaliser l’accès au savoir et de le démocratiser.

« Sur Pavillon, il y a des ressources qui s’adressent aux étudiants et qui peuvent être consultées aussi par les parents. L’apprentissage est un processus qui n’est pas réservé à l’école. L’apprentissage existe dans différents contextes de la vie, comme le contexte familial ».

En plus de soutenir l’apprentissage en tous lieux et en tout temps, Le Pavillon a de nombreuses affinités avec la pédagogie ouverte. Une culture pédagogique dite démocratique qui n’est pas transactionnelle ou monétarisée. Au contraire, la pédagogie ouverte propose de mettre en commun des ressources, qui peuvent être utilisées librement, mais aussi adaptées selon les contextes d’enseignement.

Dans le cas de Pavillon, l'ensemble des ressources proposées seront gratuites, mais pas nécessairement modifiables. La plateforme a néanmoins de nombreux avantages, dont celui de rendre accessibles les outils pédagogiques québécois. « Pourquoi je recréerais un type de ressource pédagogique qui existe déjà ? Non seulement ça permet de sauver beaucoup de temps de préparation aux enseignants, mais les ressources libres permettent aussi de créer des ponts avec les établissements internationaux, de comparer les ressources et d’utiliser des outils qui proviennent d’autres pays », soulève Alexandre Enkerli. En d’autres mots, les plateformes comme Le Pavillon sont des vitrines sur le patrimoine pédagogique collégial et universitaire québécois.



Abonnez-vous à l'infolettre du Portail