Nouvelles

21e édition du Concours intercollégial d’écriture dramatique l’Égrégore _ Un étudiant du Cégep de Saint-Hyacinthe remporte le prix.

Québec, le 29 janvier 2016 – Francis Sasseville, étudiant au Cégep de Saint-Hyacinthe, est le grand gagnant de la 21e édition de l’Égrégore, le Concours intercollégial d’écriture dramatique produit par le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ). Son texte, Manche ouverte, sera mis en lecture et présenté le 16 avril prochain lors de la 30e édition de l’Intercollégial de théâtre au Collège d’Alma ainsi que le 5 mai 2016 au 15e Festival du Jamais Lu aux Écuries à Montréal. Manche ouverte a été sélectionné par un jury coordonné par le CEAD et composé de Guillaume Corbeil, Sarah Berthiaume et Jean-Marie Lelièvre. « Un propos intéressant » – « Très bon sens du dialogue » - « Bonne théâtralité » sont parmi les nombreux commentaires que le jury a transmis à Francis Sasseville.

Le lauréat bénéficiera d'un parrainage d'écriture de neuf heures en compagnie d'un auteur d'expérience choisi en collaboration avec le CEAD.

Résumé de la pièce

Six jeunes adultes se parlent sans se comprendre. Pourtant, ils partagent les mêmes peurs, les mêmes haines, et le même besoin d’appartenir à quelque chose de plus grand qu’eux. Dans une estrade de parc, tout peut se dire, même ce qui ne se dit pas. Cherchant autour d’eux des ancrages communs, ils discutent de famille, de relation amoureuse, de fidélité, de féminisme, de sexualité, de séduction, n’épargnant rien ni personne, s’écorchant eux-mêmes au passage. Confrontés au regard de l’autre, ils tenteront de se convaincre qu’ils ne sont pas si pires que ça, et qu’ils valent la peine qu’on s’intéresse à eux. 

Mot de l’auteur

« En écrivant Manche ouverte, j’avais principalement envie de donner la parole à ce qui bouillonne trop souvent à l’intérieur de moi-même. Ce besoin de se définir, que je sens chez moi et ceux de ma génération. Ce besoin de s’attacher à quelqu’un pour devenir plus fort, quitte à devoir porter un fardeau, ne serait-ce que pour que quelqu’un soit là pour nous entendre nous lamenter. Cette incapacité d’être seul avec soi-même, le bourdonnement d’une collectivité qui tend à s’oublier, trop souvent. J’avais envie de plonger dans le quotidien de personnages qui parlent d’une même voix malgré leurs désirs et idéaux respectifs. En quelque sorte, Manche ouverte est une psychanalyse égoïste d’une vision plutôt pessimiste de ma génération à fleur de peau ».

Le concours de l’Égrégore, nom du premier théâtre expérimental ayant vu le jour à Montréal en 1959 sous l’égide de Françoise Berd, est produit par le RIASQ en collaboration avec le CEAD et le Jamais Lu. Ce concours a vu naître plusieurs écrivains et metteurs en scène depuis sa création, notamment Simon Boulerice, Pierre-Luc Lasalle, Julie-Anne Ranger-Beauregard, Sarah Berthiaume ainsi que plusieurs autres. Le prix est décerné grâce au soutien financier du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en collaboration avec Fidès.

- 30 -

Information : Judy Drolet-Bolduc | RIASQ

418 877-9220, poste 204 | jbolduc@riasq.qc.ca



Les partenaires du Portail