Nouvelles

Cégep de Victoriaville - Une nouvelle construction s’érigera à l’Institut national d’agriculture biologique

Victoriaville, le 18 avril 2019 – Les élèves du programme Gestion et technologies d’entreprise agricole (GTEA), particulièrement ceux inscrits au profil productions animales, disposeront, dès l’automne prochain, de nouvelles installations pour apprendre et expérimenter l’agriculture. En effet, un nouveau bâtiment de 5000 pieds carrés, destiné à l’élevage de différentes productions animales, sera érigé sur la terre de l’Institut national d’agriculture biologique (INAB) du Cégep de Victoriaville.

En plus de la production laitière, le programme en agriculture enseigne différentes productions, dont les élevages ovins, caprins, avicoles, bovins et porcins. Outre les poules pondeuses qui logeront de façon permanente à l’INAB, les autres élevages comme les moutons, les chèvres, les poulets, les dindes et les veaux alterneront d’une session à l’autre en fonction de la séquence des cours offerts dans le programme. 

Les nouvelles installations agricoles viendront enrichir la formation des élèves. Elles permettront notamment d’initier ceux-ci à l’observation, la manipulation et aux soins des animaux. Des projets étudiants de recherche appliquée y seront également réalisés. « Dans les faits, le nouveau bâtiment de productions animales permettra de faire des choses qui étaient plus difficiles à réaliser avec les fermes partenaires », a mentionné Alain Beaulieu, enseignant. « Les élèves auront un accès quotidien aux animaux et pourront ainsi assurer l’ensemble des tâches. » Mentionnons que la collaboration entre le département d’agriculture et les fermes partenaires sera maintenue.

Le projet nécessitera un investissement de 1,3 million de dollars provenant essentiellement des fonds propres du Cégep (surplus accumulé et financement bancaire). Ce montant inclut la construction et les équipements nécessaires au fonctionnement d’un tel bâtiment. Les appels d’offres pour la construction sont en cours et le début des travaux est prévu pour le milieu du mois de mai. La direction souhaite que le projet soit livré pour la fin du mois d’août. Le projet de bâtiment animal a été élaboré en collaboration avec la firme d’architecture Lemay Côté ainsi que la firme d’ingénierie Fusion Expert conseil.

Pour le directeur de l’INAB, Louis-Samuel Jacques : « Le projet de bâtiment de productions animales permettra d’étendre au profil animal le modèle pédagogique axé sur la pratique qui a fait notre succès dans le domaine maraîcher. Il viendra également répondre à la hausse des demandes d’admission qui ont atteint un sommet jamais égalé jusqu’à maintenant. » En effet, le programme Gestion et technologies d’entreprise agricole a reçu, pour ses quatre profils, un total de 101 demandes d’admission, soit 33 de plus que l’an dernier à pareille date. La nouvelle voie de sortie en agriculture urbaine a attiré à elle seule 19 élèves, révélant ainsi toute la pertinence de cette nouvelle offre de cours. Le profil productions animales a quant à lui reçu 33 demandes d’admission soit le double de l’an dernier. Du jamais vu depuis au moins quinze ans.

La nouvelle infrastructure, conçue pour répondre aux normes d’élevage en régie biologique, s’ajoutera aux aménagements et aux équipements accessibles à l’INAB depuis son inauguration en juin dernier : 12 hectares de terre dédiés aux grandes cultures, 10 hectares aménagés en boisé de ferme, un parc de machineries modernes entièrement renouvelé, des ateliers de soudure, d’entretien mécanique et d’entretien des bâtiments sans oublier les serres qui sont également utilisées à l’occasion dans ce profil d’études.

« Avec ce nouveau bâtiment, nos quatre profils d’études seront désormais dotés d’un volet pratique offert sur place et le Cégep de Victoriaville poursuit son rôle de précurseur en agriculture biologique. » de conclure
M. Jacques.

À propos de l’INAB
L’INAB du Cégep de Victoriaville aspire à être le meilleur endroit possible pour enseigner et faire de la recherche en agriculture biologique et sur les systèmes alimentaires durables. Il regroupe sous un même toit les activités d’enseignement, de recherche, de transfert technologique et d’incubation en agriculture. Nécessitant un investissement de plus de 17 millions $, il s’agit du plus important projet mené par le Cégep de Victoriaville depuis sa création en 1969. Pour tous les détails sur les programmes offerts et les projets en cours, visitez le https://www.cegepvicto.ca/institut-national-agriculture-biologique/.

                                                           - 30 -

Source : Mélissa Gosselin, conseillère en communication
819 758-6401, poste 2408 | gosselin.melissa@cegepvicto.ca

Source : Cégep de Victoriaville


 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail