Nouvelles

RÉSEAU DES SCIENCES HUMAINES DES COLLÈGES DU QUÉBEC - Pour une valorisation du programme de sciences humaines au collégial


13 mars 2020- Le Québec vit plusieurs changements en éducation et l'enseignement collégial n'est pas en reste. À titre d'exemple, le programme de sciences humaines, celui qui accueille le plus d'étudiants et d'étudiantes dans le réseau collégial, est en révision. Voilà une excellente occasion de valoriser ce domaine d'études, de reconnaître sa contribution à la formation de citoyens et de citoyennes engagés dans la société.

Pour satisfaire les attentes des universités, le ministère propose d'ajouter un cours de méthodes de travail intellectuel, de transformer l'enseignement de la méthodologie de recherche et d'augmenter le nombre de disciplines des sciences humaines auxquelles les étudiants seront initiés, mais en limitant les cours d'approfondissement. Cette proposition vise à mettre en valeur le caractère scientifique des sciences humaines. Objectif ambitieux! Mais le ministère, tout en ajoutant des exigences, maintient à son niveau actuel le nombre d'heures prévues au programme. Il ne se donne donc pas les moyens d'atteindre l'objectif. Il faut ajouter des heures à la proposition. Voici pourquoi.

L'ajout d'un cours de méthodologie du travail intellectuel est bien reçu, tant parce qu'il facilitera l'appropriation de l'aspect scientifique des sciences humaines que parce qu'il améliorera la préparation à l'université. Toutefois, cet ajout se fait sans addition de temps, ce qui oblige à « agrandir de l'intérieur » et diminue la proportion du temps total qui est consacrée aux disciplines (histoire, économie, géographie, etc.).  Les enseignants et les enseignantes ne veulent pas sacrifier le contenu disciplinaire de la formation car l'enseignement de la méthodologie doit s'incarner dans des connaissances. Sans une augmentation des heures, les habiletés méthodologiques risquent davantage d'être perçues comme de simples techniques procédurales déconnectées du contenu, alors que la réforme proposée de l'enseignement des méthodes de recherche, quantitatives surtout, vise précisément à rendre les enseignements plus significatifs pour les étudiants et les étudiantes. Qui plus est, l'enseignement des méthodes, le travail sur les textes, les discussions en classe ou hors de la classe demandent énormément de temps, et tout cela n'est pas reconnu dans le calcul des unités obtenues pour l'obtention du diplôme de Sciences humaines. 

Nous souhaitons la parité avec les autres programmes préuniversitaires à caractère scientifique. À titre de comparaison, le programme des Sciences de la nature et appliquées comporte 900 heures de formation spécifique, le programme Histoire et civilisation en compte de 825 à 885, alors que celui des Sciences humaines n'a droit qu'à entre 705 et 750 heures.

Finalement, un ajout d'heures serait certainement un élément de motivation pour les étudiants et les étudiantes. En effet, combien d'élèves du secondaire n'attendent-ils que le cégep pour enfin étudier dans un parcours qu'ils affectionnent? Sans compter que cet ajout favoriserait l'acquisition d'une culture générale encore plus riche et variée avant la spécialisation universitaire, souhait d'ailleurs exprimé par les universités elles-mêmes lors de la consultation ayant précédé la réécriture du programme.

Pour toutes ces raisons, le Réseau des Sciences humaines des collèges du Québec (RSHCQ), estime que la révision en cours du programme doit être accompagnée d'un ajout d'heures au programme. Cette demande a été faite au ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Elle fait largement consensus parmi les acteurs concernés.

Le Conseil d'administration du Réseau des sciences humaines des collèges du Québec

Cette demande a reçu l'appui des associations suivantes :

    Association des professeurEs d'anthropologie au collégial du Québec
    Association des professeurs de psychologie du réseau collégial du Québec (APPRCQ)
    Association des professeures et des professeurs d'histoire des collèges du Québec (APHCQ)
    Association québécoise des professeures et professeurs de science politique du collégial (AQPPSPC)

Le Réseau des sciences humaines des collèges du Québec (RSHCQ) est un regroupement d'enseignants et d'enseignantes de toutes les disciplines des sciences humaines, voué à la qualité de l'enseignement et à la défense du programme de sciences humaines.

Réseau des sciences humaines des collèges du Québec

rshcq.blogspot.ca



 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail